Sommeil des seniors

Sommeil des seniors

Quelles sont les solutions efficaces pour retrouver un sommeil de qualité ?

La mélatonine

Cette hormone est produite par une glande se trouvant dans le cerveau, appelée la glande pinéale, qui est une sorte de chef d’orchestre des rythmes de l’organisme. Son bon fonctionnement est étroitement dépendant de la lumière : plus notre rétine perçoit de la lumière la journée et de l’obscurité la nuit, meilleurs seront les rythmes biologiques. En effet, malgré l’avancée rapide de la technologie et de la conquête de la nuit par la pollution lumineuse, nous sommes encore et toujours des êtres faits pour vivre le jour et dormir la nuit.

Lorsque ce rythme nycthéméral est respecté, la mélatonine commence à être synthétisée en fin de journée, lorsque la lumière du soleil décroît. Son augmentation dans le sang permettra l’endormissement, et son pic de production aura lieu en milieu de nuit, pour décroître progressivement et ainsi permettre l’éveil.

La mélatonine chez les seniors

Le taux de production de mélatonine diminue avec l’âge, comme le montre la courbe ci-dessous.

De nombreux seniors expérimentent alors des troubles du sommeil : troubles de l’endormissement, réveils nocturnes, réveil précoce.

Quelles solutions ?

Conseils hygiéno-diététiques

Utiliser à bon escient les synchronisateurs de l’horloge biologique : bien s’exposer à la lumière du jour, pratiquer une activité physique en début ou milieu de journée à l’extérieur, respecter des horaires de repas réguliers et limiter l’exposition aux écrans (particulièrement les écrans de smartphones).

Au dîner, un repas léger et sans alcool facilitera l’endormissement. Des tisanes à base de plantes, comme l’aubépine, la camomille ou la mélisse, peuvent préparer au sommeil, mais une attention particulière est à porter sur leur effet diurétique : on les privilégiera au moins 1h30 avant le coucher.

La mélatonine en complémentation

Un apport de mélatonine avant le coucher est une solution efficace pour pallier à la fois aux difficultés d’endormissement, et également aux réveils nocturnes.

Une forme galénique spécifique dite à libération prolongée permettra de diffuser dans l’organisme la quantité adéquate de mélatonine pour permettre l’endormissement, ainsi qu’une seconde diffusion en milieu de nuit pour éviter les réveils nocturnes. Selon la fréquence des réveils nocturnes, le dosage de mélatonine pourra être adapté.

Cette personnalisation de complémentation en mélatonine est à rechercher auprès de votre médecin ou de votre pharmacien.

Article suivant

Comment faire face au décalage horaire ?

Comment faire face au décalage horaire ?

Le décalage horaire est un état physiologique qui correspond à une désynchronisation entre notre horloge interne et l’heure actuelle de l’endroit où l’on se trouve.

Lire la suite